Les Doodles de Franquin

Les Doodles franquin

La collection « A l’italienne », inaugurée avec « Les Monstres de Franquin », a pour but de révéler aux admirateurs d’André Franquin des dessins qui, jusqu’à présent, sommeillaient dans le secret de son atelier. Voici venu le temps des « Doodles », petites merveilles d’inventions. Ils témoignent que, toute sa vie, Franquin a refusé de voir son dessin s’endormir.
Quelle est l’origine du terme « Doodles » ?
Ce mot anglais, dixit le dictionnaire Harrap’s, signifie « crayonnages », « griffonnages ». De manière plus spécifique, il s’agit surtout des dessins que le commun des mortels réalise, souvent de manière semi-automatique, lors d’une conversation téléphonique.
En quoi les Doodles sont-ils des cousins des Monstres ?
Le créateur du « Marsupilami » ne pouvait se passer de dessiner. Les plages de respiration entre les planches étaient meublées de dessins faits juste pour le plaisir. Longtemps, ce furent les Monstres qui lui permirent d’exacerber sa créativité. A la fin des années ’80, ils furent rejoints par les « Doodles ». Ces derniers prenant largement le dessus tout au long des années ’90.
Pourquoi certains Doodles sont-ils plus grands ?
Comme pour certains Monstres, Franquin se plaisait, lorsque le dessin initial lui semblait intéressant, à l’agrandir à la photocopieuse couleurs. Une procédure qui permettait au crayonné noir et blanc de garder toute sa subtilité. Il retravaillait ensuite l’agrandissement au fusain et au crayon gras.
Que nous apprennent les Doodles ?
Tout simplement que Franquin garda jusqu’à la fin de sa vie une passion du dessin pour le dessin. Les meilleures planches de Gaston avaient démontré qu’il aimait traquer les petits détails. Avec les Doodles, il continuait sa quête vers l’infiniment petit qui, mystérieusement, ressemblait immédiatement à l’infiniment grand.

Pour commander :
AmazonBDFugue

Affiliation

Commander

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.