Pierre Culliford dit Peyo

C’est en 1945, que Franquin fait la connaissance de Pierre Culliford, alias Peyo (1928-1992) au studio CBA où il est gouacheur. Il entrera quelques années plus tard au « journal de Spirou » grâce à l’appui de Franquin. Il lancera ses séries cultes « Johan et Pirlouit« , « Benoît Brisefer » et les célébrissimes « Schtroumpfs« , dont voici l’histoire de la naissance du nom racontée par Peyo lui-même :
« En 1958, j’étais un jour en vacances à la mer avec Franquin et, à table, je lui ai demandé de me passer quelque chose, sans en trouver le nom: « Passe-moi… le schtroumpf! ». J’avais forgé ce terme sur le modèle de « un truc, un machin, un bidule »… Il m’a répondu: « Tiens, voilà le schtroumpf, et quand tu auras fini de le schtroumpfer, tu me le reschtroumpferas! » On s’est ainsi amusés à schtroumpfer pendant les quelques jours que nous avons passés ensemble, c’était devenu un gag pour nous. Nous consacrions nos moments de détente à traduire en « schtroumpf » des tirades de Racine ou des fables de La Fontaine, ainsi que des chansons à succès de l’époque. Ce qui donnait des résultats assez surprenants et tout à fait hilarants, du genre: « Maître Schtroumpf sur un arbre schtroumpfé tenait dans son schtroumpf un schtroumpf !… »

Peyo

Les deux hommes, très amis, n’eurent pas de réalisations communes importantes. Peyo participa au scénario de « Panade à Champignac » et Franquin collabora à un épisode des Schtroumpfs:

« J’étais vraiment malade de devoir continuer cette série (Spirou et Fantasio – épisode « Panade à Champignac »). Ma femme avait dû dire à Peyo que je filais un mauvais coton, aussi est-il venu me proposer une sorte d’accord: « Viens donc travailler avec nous. Gos et moi, on est embêtés pour l’histoire des schtroumpfs que nous faisons actuellement, alors on va faire un échange: tu nous aides pour notre histoire et nous te donnerons un coup de main pour la tienne! » Aussitôt dit, aussitôt fait! J’ai rejoint l’équipe Peyo avec qui j’ai collaboré à l’épisode « Les schtroumpfs et le Cracoucass ». J’ai donné quelques idées, j’ai même dessiné le fameux oiseau et trouvé son nom, et ils ont collaboré à Panade. »

Franquin – Et Franquin créa Lagaffe

Afficher tous les 10 résultats