Maurice de Bevere dit Morris

Maurice de Bevere naît à Courtrai le . Son père est fabricant de pipes. Il fréquente le collège Saint-Joseph à Alost, tenu par des jésuites en soutane (qui l’inspireront plus tard pour dessiner des croque-morts). Il montre de l’intérêt pour le projecteur Pathé Baby qui lui permet de projeter des films en 9,5 mm image par image et ainsi décomposer le mouvement. Il apprend l’animation grâce aux cours par correspondance de Jean Image.

À 20 ans, il travaille comme encreur dans un studio belge de dessins animés (CBA) et rencontre Peyo, André Franquin et Eddy Paape. Plus tard avec Franquin, Will et Jijé, il formera un groupe d’illustrateurs qu’on surnommera «La Bande des quatre». En 1944, Morris fait de l’illustration pour Le MoustiqueHumoradio (équivalent flamand du précédent) et Het Laatste Nieuws.

En 1946, il crée le personnage de Lucky Luke dans une aventure appelée Arizona 1880 qui paraîtra fin 1946 dans L’Almanach Spirou 1947 des éditions Dupuis. En 1947, le début de La Mine d’or de Dick Digger paraît dans l’hebdomadaire Spirou. À partir de 1949, la série sera éditée en albums.

Morris part aux États-Unis, où il fait la connaissance de Jack Davis et de Harvey Kurtzman et assiste à la naissance du magazine Mad en 1952. Aux États-Unis, il fait également la connaissance de René Goscinny, qui partageait un studio de dessinateur avec Kurtzman et John Severin. À partir de 1955, Morris, qui prend peu de plaisir au travail de scénariste et préfère se concentrer sur le dessin, confie à Goscinny les scénarios de Lucky Luke. Leur premier album commun paraîtra dans Spirou en août 1955 avec Des rails sur la prairie. Ils collaborent jusqu’à la mort de Goscinny, en 1977, après quoi Morris s’adjoint les services d’autres scénaristes.

Afficher tous les 10 résultats