Marcel Gotlib

C’est à l’occasion de la création de son journal « Fluide Glacial » que Gotlib, grand admirateur de Franquin, le sollicite pour une éventuelle collaboration.
Il lui envoie le scénario d’un gag en une planche. Franquin le dessine et le met en couleurs (ci-contre).

« En 1975, je tente une nouvelle expérience en fondant, seul cette fois Fluide Glacial. A cette époque, beaucoup de journaux de ce type voyaient le jour. Bien entendu, Franquin était sollicité par tout le monde. Mais, chacun essuyait un refus poli et gêné. J’ai fait comme les autres, j’ai envoyé un petit scénario d’une page. Il l’a dessiné (et même mis en couleurs). J’ai donc eu la fierté de voir au bas d’une page nos deux signatures accolées: l’élève et son prof qui collaboraient »

Gotlib – Et Franquin créa Lagaffe.

Il renouvelle l’expérience à quelques reprises, avant d’être lui-même sollicité pour participer à l’expérience du « Trombone illustré ».
La disparition prématurée de ce supplément à « Spirou » profite à Gotlib, qui demande à Franquin de continuer ses « Idées Noires » dans son beau mensuel d’Umour et Bandessinées.
Franquin y publiera ses planches en noir et blanc jusqu’en 1982.

Afficher tous les 11 résultats